« En route vers les désillusions », Michel Mouillart, Professeur d’Economie, FRICS – Journal de l’Agence

  • 16/03/2018
  • 0 commentaire
  • albertjeanton_6584w939

Vers un ralentissement de la hausse des prix
La hausse des prix des logements anciens qui s’observe depuis mai 2015 s’est accélérée en 2017.

Elle a largement contribué à la dégradation de la solvabilité de la demande et à l’atterrissage du marché de l’ancien. Mais la progression de prix signés se fait moins vive depuis la fin de l’été 2017. C’est sur le marché des maisons que l’inversion de la courbe des prix est la plus marquée : et depuis septembre, les prix signés au cours des trois derniers mois reculent. Sur le marché des appartements en revanche, le relâchement de la pression sur les prix ne se traduit pas encore par un recul des prix, même si le ralentissement de la hausse est maintenant sensible. Dans ces conditions, après avoir culminé à 4,7 % sur un an en septembre, le rythme de la hausse s’est établi à 4,3 % en 2017.

L’année 2018 va confirmer le repli du marché quels que soient les indicateurs utilisés.

Source : « En route vers les désillusions », Michel Mouillart, Professeur d’Economie, FRICS – Journal de l’Agence

albertjeanton_6584w939